Les races : hobbits, humains, nains, orcs, elfes, ents.

Les hobbits pieds poilus

" Les hobbits sont un peuple effacs mais trs ancien qui fut plus nombreux dans l'ancien temps que de nos jours; car ils aiment la paix, la tranquillit et une terre bien cultive: une campagne bien ordonne et bien mise en valeur tait leur retraite favorite. Ils ne comprennent ni ne comprenaient, et ils n'aiment pas davantage les machines dont la complication dpasse celle d'un soufflet de forge, d'un moulin eau ou d'un mtier tisser manuel, encore qu'ils fussent habiles au maniement des outils. Mme dans l'ancien temps, ils se mfiaient des "grandes gens", comme ils nous appellent..." JRR Tolkien

Doux et proches de la nature, les Hobbits sont un peuple simple et presque enfantin qui vit de la terre. Ce sont des gens de petite taille aux pieds velus qui habitent au fond de trous trs confortables et qui aiment savourer les choses simples de la vie telles que fumer la pipe, manger ou raconter des histoires.

Il serait dit que le mot "Hobbit" est driv de "Holbytlan" qui signifie "Habitants de Trous" dans la langage des Rohirrim.

Quant le Soleil se leva la premire fois sur le Monde, dans l'Est apparut le peuple des Hobbits. Ces tres vivant dans des trous taient certainement apparents aux Humains mme s'ils taient plus petits que les Nains et que leur dure de vie dpassait communment les cent ans.

Tous les Hobbits possdaient certains traits communs. Ils mesuraient entre 60 cm et 1m20 environ, ils avaient les doigts trs fins, une corpulence de bons vivants qu'ils taient, des cheveux boucls et des pieds relativement grands, poilus et dont la plante taient assez robuste pour qu'ils n'aient pas besoin de chaussures.

Le plus connu est Bilbo Le Hobbit

"Il n'y a gure de magie chez eux que celle, toute ordinaire et courante, qui leur permet de disparatre sans bruit et rapidement quand de grands idiots comme vous et moi s'approchent lourdement, en faisant un bruit d'lphant qu'il peuvent entendre d'un kilomtre."


Bilbo le Hobbit

Les Hobbits sont de petite taille, ils mesurent entre 60 cm et 1,20 m, voil pourquoi on les appelle les Semi-Hommes, mais leur taille devait avoisiner les 1 m (un peu plus) l'poque de la Guerre de l'Anneau. Leur autre particularit notable est l'tranget de leurs pieds, qui ont la plante dure comme du cuir, et qui sont recouvert d'un poil brun, pais et fris, trs semblable leur chevelure. Les Hobbits peuvent tre rpartis en trois groupes, les Forts, les Ples et les Pieds Velus.

Ils ont souvent tendance prendre du poids, surtout avec l'ge. L'esperance de vie des Hobbits est d'environ 80 ans, les 100 ans sont dpasss relativement souvent. Les deux plus vieux Hobbits furent Gerontius Touque, surnomm le Vieux Touque, n en 2790 3A et mort en 2920 3A, et Bilbon Sacquet, n en 2890 3A, mais qui quitta la Terre du Milieu pour le Pays d'Aman en 3021 3A la fin du Troisime Age. Les Hobbits obtiennent leur majorit 33 ans. Un autre trait remarquable des Hobbits est leur grande facilit se cacher ou se dissimuler dans les espaces naturels, et se fondre dans le paysage (habilit que les hommes prennent trop facilement pour de la magie). Ils sont aussi dous dans le maniement de tout ce qui requiert un peu d'adresse, arcs, pierres ou frondes.

Les Hobbits sont un peuple hospitalier et joyeux, aimant rire, manger et boire (avoir six repas par jour quand c'est possible), factieux et sympathique, mais facilement craintif et casanier, n'aimant pas du tout les aventures de n'importe quel type qu'elles soient, et souvent souponneux envers les trangers et les inconnus.

Ils n'aiment pas, et n'utilisent pas, des machineries complexes et d'utilisation trop ardue. Ils aiment les couleurs vives, particulirement le vert et le jaune, et aime vivre dans des trous, les smials, de grands trous vastes et amnags quand c'est possible, possdant des portes et des fentres rondes, bien que la construction des maisons soit aussi rpandues. Ils aiment aussi fumer la pipe. L'herbe pipe fut "dcouverte" par le Hobbit Tobold Sonnecor vers l'an 1070 DC (2671 3A). Chez les Hobbits, c'est une vritable insitution. Elle est principalement cultive dans le Quartier du Sud, et des noms comme Etoile du Sud, ou Vieux Tobie sont clbres chez les Hobbits.

Ils ont gnralement peur de l'eau et des bateaux, sauf pour ce qui est de ceux qui vivent prs du Baranduin, qui naviguent, et nagent aussi, parfois. Ce n'est franchement pas un peuple courageux, ou aimant l'adversit, mais, lorsqu'ils sont confronts aux privations, au danger ou des situations extrmes, les Hobbits peuvent faire preuve d'une grande tnacit ou d'une grande endurance, comparable celle des Nains, et de beaucoup d'astuce.

On ne sait que trs peu de choses sur les origines des Hobbits, le Petit Peuple, sinon qu'ils sont trs proches des Hommes, beaucoup plus proches que les Elfes ou les Nains, et qu'ils leurs sont vraisemblablement apparents. De leur histoire au Premier ou au Deuxime Age, on ne sait rien, et la premire mention qui est fait d'eux date de 1050 3A, poque o commence s'tendre une ombre sur Vertbois-le-Grand, et que les Pieds Velus pntrent en Eriador lors de leurs migrations.

Les Hobbits parlent la Langue Commune mais avec de lgres diffrences. Ils ont certains mots propres, comme mathom, pour dsigner un objet dont on ne voit aucune utilit mais qu'on souhaite garder, ou smial pour dsigner les trous d'habitation. L'ancienne langue des Hobbits est, elle, tonnament proche de celle des Rohirrim, ce qui s'explique par l'ancienne proximit de ces deux peuples.


Les humains grandes gens

Les Hobbits les appellent les grandes gens. Ils sont dune grande diversit : forts, faibles, bons, mauvais, grands, petits... Ils sont mortels, mais courageux. Ils peuvent cependant cder des faiblesses comme la vanit ou lenvie. Leurs reprsentants dans la communaut :

Aragorn, Boromir, Eowyn, Eomer, Faramir, Theoden, Denethor.


On ne peut oublier chez les humains : Les magiciens.
Leur cruaut n'a d'gale que leur noirceur. Comme les hommes, ils se divisent en de multiples peuplades. Dun naturel violent, ils nourrissent une haine pour tout ce qui ne leur ressemble pas. Ces monstres forment le gros des armes barbares du malfique Sauron et de

Sarouman

Extrmement puissants, les magiciens peuvent, selon leurs idaux, utiliser leurs pourvoirs pour faire le bien ou le mal.

Gandalf

est quant lui plutt le gentil sorcier.


Les nains guerriers

A linverse des hobbits, les nains sont des guerriers au courage immense. Ils sont trs tenaces et trs rsistants. Cest un peuple trs ancien qui fait preuve dune grande fiert. Leur reprsentant dans la Communaut de lanneau :

Gimli.

"Et il cra les Nains tels qu'ils sont encore aujourd'hui, car l'apparence des Enfants venir n'tait pas claire son esprit et la Terre tait encore au pouvoir de Melkor : il souhaitait donc qu'ils fussent robustes et rsistants." Le Silmarillion

Impatient de voir la venue des Enfants d'Ilvatar, Aul cra secrtement dans une caverne les Sept Pres des Nains et leur apprit un langage, le Khuzdul. Ilvatar dcouvrit leur existence et Aul voulut les dtruire, mais voyant que les Nains avaient dsormais leur volont propre, Ilvatar leur accorda la vie, la condition qu'ils ne s'veillent qu'aprs les Premiers Ns. Ainsi, peu aprs les Elfes, les Nains sortirent de leur sommeil.

Les Nains fondrent leurs cits profondment sous terre, dont les plus puissantes au Premier Age taient Gabilgathol et Tumunzahar, dans les Montagnes Bleues, et surtout Khazad-dm, dans les Monts Brumeux. Commerant avec les Elfes du Beleriand, ils leur construisirent les magnifiques palais souterrains de Menegroth et de Nargothrond et leur forgrent des armes puissantes. Ils taient encore plus proches des Noldor, cause de leur rvrence commune pour Aul, et ils changrent beaucoup de savoir-faire, dans la forge et la maonnerie. Les Nains participrent aussi aux batailles du Beleriand, aux cts des Elfes et des Hommes, ralisant de hauts faits d'armes et de courage.

Quand le roi Thingol demanda aux Nains de sertir le Silmaril dans la Nauglamr, ils s'prirent tellement du bijou qu'ils venaient de faonner qu'ils turent Thingol. En retour, ils furent excuts. Alors, une arme de Nains des Montagnes Bleues ravagrent Menegroth, mais ils furent ensuite pris dans une embuscade par Beren et les Elfes d'Ossiriand, et le reste des Nains fut tu par les Ents. C'est depuis ce moment qu'existe une trs grande mfiance entre les Nains et les Elfes.

A la suite de la Guerre de la Colre, les Montagnes Bleues se sont en partie effondres, causant la ruine des cits des Nains et le dpart d'une majeure partie d'entre vers Khazad-dm, venant rejoindre Peuple de Durin. Au Second Age, la dcouverte du mithril accrut la puissance des Nains et le commerce avec les Noldor installs en Eregion. Mais en 1980 3A, creusant trop profondment la montagne, ils ont libr un Balrog, les forant fuir la cit qu'on appela par la suite Moria, et trouver refuge ailleurs, dans les Montagnes Grises, puis Erebor, dans les Collines de Fer ou les Montagnes Bleues.

Mais au bout de six sicles de prosprit dans les Montagnes Grises, leurs cits fut pilles par les Dragons, tout comme le Royaume sous la Montagne en 2770 3A, par Smaug, et les Nains durent encore s'exiler. Tentant vingt ans plus tard de rhabiter la Moria, la Guerre des Nains et des Orcs dcima les Orques des Monts Brumeux. En 2941, la mort de Smaug et la victoire lors de la Bataille des Cinq Armes rendent Erebor aux Nains. Lors de la Guerre de l'Anneau, Erebor est assig, mais les Hommes et les Nains sont finalement victorieux. Et au Quatrime Age, Gimli, avec une compagnie de Nains, colonise les cavernes d'Aglarond, dans les Montagnes Blanches.

Crs par Aul pour endurer la puissance de Melkor, les Nains taient trapus (ils mesuraient environ 1,50 m), robustes et trs rsistants, la douleur, la faim et la chaleur comme au froid. Ils vivaient prs de 250 ans, mais le peu de femmes (elles ne reprsentent qu'un tiers de la population) et le grand nombre de guerres en fit un peuple la population diminuant continuellement. Les Nains parlaient une langue qu'ils gardaient secrte, le Khuzdul. Mais en public, ils parlaient la langue de leurs interlocuteurs, le Sindarin et la Langue Commune, qu'ils apprenaient trs facilement.

Fiers et tenaces, ils n'oubliaient pas un mfait ou une dette. Comme leur crateur, ils aimaient toutes les substances issues de la terre, la pierre, les joyaux et le mtal, mais souvent outrance, tant aussi trs possessifs. Ils excellaient dans la forge, la mine et la maonnerie, leurs armes et leurs demeures ayant une grande rputation, non usurpe d'ailleurs.


Les orcs /orcs

"Pourtant, on dit en Eressa que tous ceux des Quendi qui tombrent entre les mains de Melkor avant le dmantlement d'Utumno furent jets en prison, qu'ils furent corrompus et rduits en esclavage aprs de longues et savantes tortures, et c'est ainsi que Melkor cra la race hideuse des Orques, dans sa haine jalouse des Elfes, dont ils furent ensuite les ennemis les plus froces." Le Silmarillion

Les Orques ont probablement t crs par Morgoth avant le dbut du Premier Age, du temps des Annes des Arbres, partir d'Elfes capturs prs de Cuivinen peu aprs leur veil et qu'il dnatura par de terribles tortures tant physiques que psychologiques. Morgoth utilisa les Orques ds la Premire Bataille du Beleriand contre les Elfes et ils seront ennemis jamais. Les Orques jourent un trs grand rle dans les autres grandes batailles que mena Morgoth contre les Peuples Libres du Beleriand et, sans cesse croissants, furent ses troupes les plus nombreuses. Morgoth utilisa les Orques pour s'attaquer aux Elfes puis plus tard aux Hommes dans toutes les occasions possibles.

Au Premier Age, les Orques se trouvaient pour la majorit au nord dans les forteresses d'Angband, ainsi qu'au nord des Monts Brumeux. Aprs l'expulsion de Melkor des Cercles du Monde, les Orques continurent se multiplier et prolifrer, principalement dans toutes les chanes montagneuses et au Mordor, pour servir Sauron, le lieutenant de Morgoth et ils seront ses soldats lors de la Guerre de la Dernire Alliance des Elfes et des Hommes.

Au Troisime Age, les Orques s'installrent de plus en plus dans les Monts Brumeux et peuplrent de nombreuses cavernes, ainsi que la forteresse de Dol Guldur, le versant est de l'Ephel Dath et aprs sa reconstruction, Barad-dr. La majorit obissaient Sauron, mais certains vivaient en clans indpendants. Une des seules guerres que les Orques aient menes sans tre sous les ordres d'un Ainur, est la Guerres des Nains et des Orques, qui dbuta en 2793 3A pour venger, Thrr.

C'est lors de la Bataille d'Azanulbizar, devant la Porte Est de la Moria que Din Pied d'Acier tua Azog le chef des Orques. La seconde bataille durant laquelle les Orques n'oeuvraient que pour leur propre compte est la Bataille des Cinq Armes aux pieds d'Erebor. Les Orques craignent la lumire et c'est l leur principal dfaut, mais Saroumane, dsirant avoir une arme capable de couvrir de grandes distances la pleine lumire du soleil, cra une race d'Orques qui ne craint point le soleil. A l'instar de la destination des Hommes aprs leur mort, ce qui arrive aux Orques une fois dcds n'est pas rvl.

Les Orques hassaient tout, y compris eux-mmes et leurs dirigeants, et la seule chose qui leur donnait du plaisir tait le mal. Ils craignaient tout ce qui tait elfique (et plus particulirement pendant les temps les plus anciens, en se rappelant des Noldor) et dtestaient par-dessus tout la magie elfique. Ils pouvaient tuer sans raison, et parfois s'adonnaient au canibalisme. C'tait sous la domination d'un seigneur qu'ils montraient la plus grande coopration et taient contrls par la peur de leur matre. Morgoth, le premier Seigneur Noir, leur a fait jurer un serment qui apparat dans le Lai de Leithian.

Bien qu'il ait t modifi pour sa traduction en anglais (et en franais), il redonne l'impression du serment original :
Death to light, to law, to love!
Cursed be moon and stars above!
May darkness everlasting old
that waits outside in surges cold
drown Manw, Varda, and the sun!
May all in hatred be begun, and all in evil ended be
in the moaning of the endless Sea!
A mort la lumire, la loi, l'amour !
Maudites soient la lune et les toiles l-haut !
Que l'obscurit ternelle
qui attend dehors dans le froid
noie Manw, Varda, et le soleil !
Que tout commence dans la haine
et que tout finisse dans le mal
dans le gmissement de la Mer sans fin !

Bien qu'il semble avoir exist plusieurs types d'Orques, levs diffrentes fins, tous partagent quelques points communs. Tous les Orques avaient la peau sombre et taient petits et trapus, avec les jambes arques et de longs bras, des yeux troits et des crocs. La plupart des Orques, l'exception des Uruk-hai, taient affaiblis par la lumire du soleil, et tous prferraient l'obscurit. Ils taient extrmement endurants et pouvaient parcourir de long distances en se reposant peine.

Etant de nature trs inventive, les Orques ont cr de nombreuses armes et des appareils de torture. Leurs mdicaments taient efficaces, mais de got... brlant ! Les Orques taient vtus d'habits grossiers et de grosses chaussures mtalliques. Ils utilisaient diffrents types d'armes (cimetres, pes larges et arcs), et taient adroits avec une lance. Dans la bataille, ils montaient parfois des loups.

Les Orques parlaient leur propre langue tribale. Ces langues taient toujours des altrations d'autres langues et taient si diffrentes que les tribus ne pouvaient pas se comprendre entre elles. Au Second Age, Sauron a essay d'imposer une rforme, utilisant le Noir Parler qu'il avait invent. Quelques Orques sous son commandement ont adopt cette langue, mais la rforme n'a jamais t un succs, bien qu'elle ait eu une influence sur les autre langues des Orques et que tous les officiers suprieurs de Sauron l'employaient couramment. Entre tribus, les Orques parlaient la Langue Commune. Dj l'oeil de Sauron Les Uruk-ai :


Les elfes mystrieux

Cest le peuple le plus mystrieux de lunivers de Tolkien. Mme si physiquement ils ressemblent un peu aux humains, ils nont rien voir avec nous. Ils sont dune beaut irrprochable, ne sont atteints ni par lge, ni par la maladie. Ils disposent de sens ultra dvelopps et ont un profond amour pour la nature. Leur reprsentant dans la Communaut :

Legolas

Nobles et lgants, les Elfes sont des tres magiques sont le temps est compt et qui semblent accepter avec une amre douceur de ne devenir bientt plus quun mythe

"Ce sont des Hauts Elfes ! Ils ont prononc le nom d'Elbereth ! dit Frodon, stupfait. On voit peu de ces Belles Gens dans la Comt. Il n'en reste plus beaucoup dans la Terre du Milieu, l'est de la Grande Mer." La Communaut de l'Anneau

Les Elfes sont les Premiers Ns, les ans des Enfants d'Ilvatar. Ils se sont veills sous les toiles au bord du Lac Cuivinen. Ils ont t dcouverts par Orom, qui les a tout de suite aims, et par Melkor, qui en a captur pour les transformer en Orques. Une partie des Elfes, les Eldar, accepta l'appel des Valar et entreprit avec Orom le Grand Voyage vers Aman. D'autres refusrent de partir des terres de leur veil, on les appela les Avari, et ils devinrent les Elfes Sylvains. Les Eldar formaient trois groupes, les Vanyar, les Noldor et les Teleri. Une fraction de ces derniers, les Nandor, se spara des autres, refusant de traverser les Monts Brumeux, et s'installa le long des rives de l'Anduin. Les Vanyar et les Noldor arrivrent les premiers au bord de la Grande Mer et Ulmo les emmena, sur une le, Aman, la lumire des Arbres Sacrs. Les Teleri, plus nombreux, arrivrent plus tard et restrent au Beleriand, et seulement une partie d'entre eux traversa la Mer et habitrent le long des ctes d'Aman. Ceux qui s'tablirent au Beleriand furent appel les Sindar.

A sa libration, Melkor, avec l'aide d'Ungoliant, dtruisit les Deux Arbres et vola les Silmarils, ce qui provoqua la colre de Fanor et des Noldor, qui retournrent sur la Terre du Milieu faire la guerre Morgoth. Au Premier Age, les Royaumes Elfiques des Noldor et des Sindar prospraient au Beleriand, mais aprs maintes sanglantes batailles, ils furent tous dtruits l'un aprs l'autre. La Guerre de la Colre, mene par les Valar, les Maiar et les Elfes d'Aman, fit chuter dfinitivement Morgoth, mais annona le dclin des Elfes sur la Terre du Milieu, et ils furent nombreux traverser la Mer.

Pendant le Second Age, les Elfes de la Terre du Milieu habitaient principalement au Lindon, dans la grande fort de Vert-Bois-le-Grand, ou plus tard en Eregion, en Lrien ou Imladris, o les seigneurs Eldar dirigeaient une population d'Elfes Sylvains. A partir 1693 2A, Sauron, le lieutenant de Morgoth, mena une guerre acharne contre les Elfes et envahit tout l'Eriador, mais l'aide des Hommes de Nmenor permit de remporter la victoire. En 3430 2A, la Dernire Alliance des Elfes et des Hommes est forme et Sauron est renvers en 3441 2A, mais elle marqua galement la fin de la puissance des Elfes. A la fin du Troisime Age, la domination des Hommes est proche et les Elfes qui restaient taient de plus en plus discrets, s'effaant du Monde, et beaucoup quittaient la Terre du Milieu pour s'en aller vivre avec les Valar, jusqu' la Fin du Monde. Il est dit qu'un jour, Crdan appareilla des Havres Gris et partit avec les derniers Elfes de la Terre du Milieu.

Les Elfes taient les plus belles des cratures de la Terre et ressemblaient en esprit aux Ainur. Ils mesuraient entre 1 mtre 80 et 2 mtres et taient fins et emplis de grce, mais forts et rsistants aux extrmes de la nature. Leurs sens, surtout leur vue et leur oue, taient beaucoup plus dvelopps que ceux des Hommes. Apparamment, les Elfes ne dormaient pas, mais reposaient leurs esprits par des rves veills. Ils aimaient toutes les belles choses, mais principalement les merveilles de la nature, et par-dessus tout les eaux d'Ulmo et les toiles d'Elbereth, telles qu'ils les ont vues leur veil. Leur curiosit et leur dsir de connaissances taient insatiables, et comme l'indique le nom qu'ils se donnaient, les Quendi, la communication tait d'une grande importance pour eux.

Bien qu'ils pouvaient tre tus ou mourrir de peine, les Elfes ne sont pas atteints par l'ge ou la maladie. Un Elfe qui perdait la vie rejoignait les Cavernes de Mandos o, aprs un temps, il reviendrait la vie parmi les siens Valinor. A la Fin du Monde, tous les Enfants d'Ilvatar se runiront avec les Ainur et chanteront la Deuxime Musique.

Tout d'abord, les Elfes de la Terre du Milieu accueillirent les Hommes, mais aprs la tratrise de Nirnaeth Arnoediad, les deux races taient mfiantes l'une envers l'autre, l'exception des Edain avec lesquels ils restrent allis. Quant aux Nains, le meurtre de Thingol, le pillage de Menegroth et le vol du Nauglamr sont les premiers vnements qui ont spar pendant longtemps ces deux peuples.

Les plus connus :

Awen, Elrond, Galadriel et Legolas


Les ents esprits de la nature

Ces bergers des arbres sont des esprits de la nature forme d'arbre, protgeant les forts des dprdations des hommes. Ils sont ns en mme temps que les Elfes, qui leur apprirent parler. Les Ents-femmes s'occupaient des arbrisseaux, des herbes, des arbres fruitiers et des fleurs, tandis que les Ents soignaient les grands arbres, et tout spcialement les vieilles forts. On dit que ce sont les Ents-femmes qui apprirent l'agriculture aux hommes, mais leurs jardins furent dtruits et elles disparurent. A l'poque du Seigneur des Anneaux, les Ents vivent dans la fort de Fangorn, vieillissant sans l'espoir d'avoir des enfants.

Certains " s'arbrisrent ", cessant de bouger et de parler, mais d'autres restrent vifs et alertes, suffisamment pour assiger et dtruire Isengard, la forteresse de Saroumane, aprs la venue de deux Hobbits malins qui leur ouvrirent les yeux.

Les Ents ressemblent un croisement entre une espce d'arbre bien particulire et un homme. Ils s'occupent des essences auxquelles ils ressemblent et leur personnalit reflte leur arbre prfrentiel. Leur peau est extrmement coriace, mais ils craignent le feu. Ils rflchissent lentement et n'agissent pas trs rapidement. Mais s'ils sont irrits, ils peuvent concentrer leur force de la nature de plusieurs sicles en quelques secondes, brisant des rochers et dplaant rapidement de grandes quantits de terre.

Eru Ilvatar

l'Unique, engendra de sa pense les Anurs, ce qui veut dire les bnis, avant que toute chose ne soit cre. Ces esprits angliques entonnrent un chant, l'Anulindal, qui cra a (le monde) et ses diffrents peuples.

La plupart des Anurs restrent aux cts d'Ilvatar, mais certains d'entre eux, les Valars et les Maiars, choisirent de se rendre en a pour veiller au dveloppement harmonieux de l'Anulindal, ils difirent une terre bnie : Aman. D'autres, comme Melkor, Sauron ou les Balrogs, vinrent pour corrompre et conqurir la cration. Gandalf, comme Saroumane et tous les Magiciens, est lui-mme en Maar.